A partir de cette rentrée, 30 jeunes précaires de 18 à 30 ans vont participer aux ateliers proposés par l’association Habitat & Humanisme dans la Métropole de Lyon. Au programme : des séances de coaching mensuelles qui leur permettront de trouver un emploi dans une entreprise de la construction. Un projet soutenu par la Fondation du BTP au titre de son engagement dans la lutte contre l’exclusion.

Avoir un pied dans la vie active

« L’idée, c’est que tous les jeunes puissent repartir avec un pied dans la vie active », explique Claire Saura, chargée des financements privés au sein d’Habitat & Humanisme Rhône. « Nous leur proposons des ateliers sur mesure tout au long de l’année : rédaction de CV et de lettres de motivation, bien sûr, mais aussi apprentissage des codes et usages en vigueur dans le milieu professionnel, confiance en soi, travail de son image… » A l’issue du programme, les jeunes coachés toute l’année par des conseillers en insertion professionnelle seront présentés à des entreprises du BTP susceptibles de les recruter.

Du sur mesure vers un emploi

La professionnelle est confiante : Habitat & Humanisme organise régulièrement des salons de l’emploi, qui affichent un taux de réussite de plus de 80 %. C’est même un axe particulièrement dynamique du développement de l’association. En 2020, par exemple, la cinquantaine de salariés et bénévoles du service Insertion professionnelle de l’association ont accompagné plus de 500 personnes vers l’emploi.

« Nous souhaitons vraiment faire se rencontrer des entreprises du BTP qui cherchent à embaucher et des personnes prêtes à travailler », souligne Claire Saura. Des entretiens préalables ont par ailleurs été menés avec les jeunes précaires, afin d’identifier leurs problématiques : éloignement de l’emploi, isolement ou encore rupture familiale. Une réalité qui s’est aggravée avec la pandémie de COVID-19, alerte la professionnelle.

« Ce programme est une réponse à l’impact de la crise sanitaire chez les jeunes. La moitié des trente participants étaient déjà suivis ou hébergés par Habitat & Humanisme. Les autres nous ont été adressés par d’autres organismes publics : Métropole de Lyon, Pôle Emploi, missions locales… » 

Claire Saura

chargée des financements privés au sein d’Habitat & Humanisme Rhône

Des entretiens pour y voir clair

Les entretiens ont également permis de mieux connaître le parcours et le projet professionnel des jeunes, ainsi que leurs envies. « S’il n’y a pas d’appétence, cela ne marchera pas. Nous avons à cœur de présenter les bons candidats aux bons interlocuteurs, afin de répondre réellement aux enjeux de l’embauche dans le secteur ».

Des partenaires solides

Enfin, l’association sait pouvoir compter sur ses partenaires. Des entreprises locales de la construction, PME comme grands groupes, sont engagées auprès de la structure, qui a pris soin d’identifier leurs besoins en matière de recrutement. Tout comme les mécènes, tels la Fondation du BTP, dont les valeurs de solidarité « entrent en résonance » avec celles d’Habitat & Humanisme.

« Le secteur de la construction est un milieu accueillant, ouvert et tolérant. Le travail à faire est exigeant, il demande de l’efficacité et de la rigueur. Mais c’est un monde où l’on vous tend la main et où il existe de véritables opportunités de parcours professionnel pour les jeunes. »

Claire Saura

chargée des financements privés au sein d’Habitat & Humanisme Rhône

Les Escales solidaires d’Habitat & Humanisme sont des tiers lieux participatifs répartis dans toute l’agglomération lyonnaise. Elles offrent « un accueil inconditionnel », des tables d’hôtes et même des ateliers artistiques ou de bien-être. Conseillers en insertion et bénéficiaires peuvent aussi s’y retrouver pour dialoguer, comme ici Théo et Jean-Pierre*.

Photos fournies par Habitat & Humanisme, ©Christophe Pouget, tous droits réservés.

 *Prénoms modifiés

Catégories : Actualités